En réalité, non, les préposés à AlloNantes, pas plus que les éboueurs, ne font  la grève du zèle mais appliquent les consignes de leur direction.

Depuis le 1er octobre, date de la fin du fini-parti annoncé en début d'année (détails) et début de la nouvelle organisation de la Collecte, les déchets s'accumulent en ville. Si vous êtes habitant et que vous appelez AlloNantes, on vous répond "c'est la faute aux éboueurs, ils font la grève du zèle". C'est juste faux.

 

Les éboueurs ne font pas la grève du zèle, ils appliquent les recommandations de la Cnam, la fameuse R437. On les rappelle :

  • Pas de collecte en bilatérale dans une rue à double sens*.  Cela impose de collecter la rue en deux passages, une fois dans un sens, une fois dans l'autre, donc d'y passer plus de temps.
  • Tirer un seul bac à la fois.
  • Contrôler le contenu des bacs, jaunes entre autre, pour vérifier la qualité du tri effectué par les habitants.
  • Ne pas collecter des sacs posés par terre* à côté des bacs. Qui n'a pas déjà posé un jour un sac par terre, le bac étant trop plein? Et tout le monde trouvait normal de voir les sacs ramassés, alors que c'est interdit, les bennes n'étant pas adaptées à ce type de collecte.
  • Eviter de courir, seulement marcher. Cela semble simple, mais la conséquence est qu'il faut sans arrêt monter et descendre du marche-pied de la benne, c'est plus long. En courant le long du trottoir, cela évite cette montée/descente et n'est pas forcément moins fatiguant.
  • Respecter les temps de pause. Pendant que les rippeurs (les 2 personnes à l'arrière de la benne) prenaient leur temps de pause, quelques chauffeurs allaient vider la benne à l'usine pour reprendre le circuit dès la pause des rippeurs finie. Certes, c'est illégal, peut-être pas très malin, mais c'était la réalité lors du fini/parti. Respecter les pauses sur ces circuits augmentent, de fait, le temps du circuit.

Dès le début (mars 2017) de l'annonce du projet, les éboueurs et la CGT avaient alerté sur les conséquences de la suppression de 24 postes et de la fin du fini-parti. Cela avait donné lieu à un conflit qui s'est terminé au tribunal. La direction est restée sourde. Résultat, depusi le 1er octobre, date d'application, ce qui avait été annoncé se produit et l'administration a été obligée d'embaucher 20 auxiliaires, après avoir supprimé 24 postes! Et ces vingt auxiliaires ne suffisent toujours pas.

L'usure professionnelle des agents est un vrai problème mais on ne pourra pas le résoudre si la hiérarchie s'obstine à nier les réalités du terrain et à imposer en préalable des suppressions de postes. S'il y a des problèmes sur certains circuits, c'est le rôle de l'encadrement de faire respecter les règles avec discernement. On peu comprendre qu'un rippeur de 20ans ne travaille pas sur le même rythme qu'un travailleur de 40ans.

 

Au lieu de faire porter le chapeau aux personnels qui ont une vrai utilité publique, les élus feraient mieux de s'attaquer au problème des déchets.
En début d'année, Nantes métropole a commandé une étude sur la prise en compte de  la collecte des déchets dans le futur Plum (plan local d'urbanisme métropolitain) . Dans l'appel d'offres pour l'étude, un premier diagnostic était réalisé, il est en pièce jointe ci-dessous. Sur les systèmes de gestion actuels (collecte par bacs, écopoints, colonnes enterrées, encombrants, déchetterie),  les colonnes enterrées apparaissent comme le point noir de la Collecte, pas la collecte par bacs qui donne satisfaction.Or lequel réorganise-t-on prioritairement ? justement celui-ci, la collecte des bacs, avec en prime la suppression de 24postes :-(( . Ceci explique peut-être cela?

 

Dialogue social, notre direction a ce mot à la bouche en permanence. Mais au delà des réunions avec les organisations syndicales (nombreuses), de la réelle volonté de certains de  prendre soin de la santé des agents,  les décisions prises et leurs conséquences dans la vrai vie du travail sont incohérentes avec ce qui est affiché. Et quand les agents tle signalent, la direction les accuse de faire preuve de mauvaise volonté. Et il n'y a pas qu'à la Collecte des déchets que l'on constate le phénomène.

 

La patience des agents a des limites. Jusqu'où?

 

* R437: "interdiction de la collecte bilatérale sauf dans des cas très exceptionnels où tout dépassement ou croisement avec un véhicule tiers n’est pas possible"
* R437: "interdire les sacs, cartons, caissettes et tout autre contenant non conçu pour être appréhendés par les lève-conteneurs"
* Les colonnes enterrées posent principalement problème. Extrait : "Constat au quotidien d’une utilisation déficiente/inadaptée des outils de gestion des déchets notamment les outils d’apport volontaire"

  • Loi travail XXL, ordonnances Macron

    manif à Nantes, place du Commerce

    16 novembre 2017,  10h

    + picnic et occupation de l'espace public

     
  • Rifseep cadres A: Rassemblement devant le Comité technique

    mardi  14 novembre 2017 

    à 14h devant la champ de Mars

     

 Derniers articles en ligne

Copyright © 2017 Site de la CGT Nantes métropole - Tous droits réservés
Joomla! est un Logiciel Libre diffusé sous licence GNU General Public