Imprimer
Catégorie parente: Notre Actu
Catégorie : Billets d'humeur

Un élu qui sait mettre à disposition de la collectivité toutes ses compétences et ses réseaux sociaux devrait mériter toute notre admiration. Nous voulons parler de André Sobczak.

 

André Soczak

Jugez plutôt:

André Sobczak est élu ville de Nantes et siège au conseil de Nantes métropole et a en charge La RSE : responsabilité sociétale des entreprises. A ce titre il participe à la rédaction de marchés publics sur les conditions imposées aux entreprises. En tant qu'élu à Nantes métropole, il vote aussi les subventions aux associations et autres structures, structures dans lesquelles on retrouve l'école Audencia. Ecole dont on a dit tout le bien qu'on en pense, notamment pour sa capacité à dépenser de l'argent public avec beaucoup d'attention:ici

 

D'autre part dans la vie civile, il est:

Directeur académique chez Adencia (nom complet: Audencia Business School, mais on n'aime pas trop les fioritures alors Audencia suffira)

 

Toujours chez Audencia, il est co-titulaire de la chaire responsabilité sociétale des entreprises

Encore chez Audencia: directeur de la recherche. Son ambition  est clairement exprimée

"notre école développe une recherche différenciante dans ses thématiques et ses méthodes qui a un impact transformationnel sur les entreprises et la société et qui est donc co-construite avec les différentes parties prenantes lesquelles contribuent à son financement"

 

Mais qui finance qui?

Comment un élu peut-il voter, en toute indépendance, des subventions pour une école privée où il travaille?

Comment peut-il édicter des règles que la collectivité publique impose aux entreprises, quand il travaille et est financé par ces mêmes entreprises? certes par directement, mais via la CCI, qui finance aussi Audencia.

 

 

Vous avez dit conflits d'intérêt?