De nos envoyés spéciaux à Paris:

 

"Nous partons, comme pévu, à 13h30 de la place d'Italie, nous sommes en tout début de cortège. Arrivés aux Invalides, la place est bouclée par les flics* . La "queue" de manif est toujours place d'Italie. le cortège s'étire donc tout de même sur plus de 5 kms."

IMG 20160614 135305

A Nantes, 5 kms permettraient de manifester devant le Medf, la préfecture, la mairie de Nantes, le siège de Nantes métropole et de terminer aux machines de l'île, le tout sans bouger :-))

 

Revenons à Paris, place des Invalides.

 

"La place est donc bouclée, des gaz lacrymos partout, des canons à eau. Nous cherchons à quitter la manif, mais pas  moyen de trouver une issue. Les flics sont partout. Nous faisons demi-tour et remontons la manif sur le trottoir. Toutes les rues latérales sont bouclées par des grillages installés sur des camions. Même les habitants ne peuvent pas passer. Il faut remonter le cortège jusqu'à Montparnasse pour pouvoir passer le barrage filtrant des flics, à condition de ranger drapeaux et auto-collants."

 

Que cherche le gouvernement? à déclencher des affrontements? à jeter de l'huile sur le feu sur une colère déjà là?

 

La CGT Nantes métropole ne soutiendra jamais les violences en direction des flics, c'est irresponsable pour le mouvement et de toute façon complètement inefficace.

Mais la première responsabilité des "violences" est évidemment gouvernementale:

- Tout d'abord en voulant imposer une loi travail qui n'a qu'un but, casser le droit existant. Imposer une loi de force, via le 49.3 pour ensuite se plaindre de la violence des manifestants, c'est oublier que la première violence faite aux personnes est celle qui les met en souffrance via le chômage,les baisses de salaires, la perte de sens du travail...

- Ensuite en gérant les manifestations comment le fait actuellement le ministère de l'intérieur. Empêcher les manifestants de se disperser, c'est volontairement aller à l'affrontement. Plus les foules sont denses, moins on contrôle ce qui se passe. Il est heureux que les manifestants gardent très, très majoritairement leur sang-froid. Car les obliger à enlever leur badge ou les empêcher de distribuer des tracts (comme à Nantes) c'est vraiment mettre de l'huile sur le feu.

 

Nous ne reculerons pas sur la loi travail.

 

 

 * flics: terme générique, car suivant les manifs et les lieux, il s'agit de CRS, de la police nationale ou de gendarmes mobiles. Faut être un pro pour reconnaître les uniformes... Quant à la présence de la BAC (AC= anti-criminalité) elle est complètement injustifiée et de plus complètement inefficace, nous ne sommes pas des criminels.

IMG 20160614 131223IMG 20160614 135305CAM00347

  • LOI TRAVAIL 2 et AUSTERITE

    public et privé, tous concernés pour nos droits et nos salaires

    Le 12 septembre 2017

    TOU.TE.S EN GREVE !

     
  • Fonctions publiques:

    Manif pour les créations de postes et augmentation du point d'indice

    7 mars 2017 à 11h

    devant le CHU à Nantes

     

 Derniers articles en ligne

Copyright © 2017 Site de la CGT Nantes métropole - Tous droits réservés
Joomla! est un Logiciel Libre diffusé sous licence GNU General Public