henri fayol

L’ingénieur français Henri Fayol, initiateur l’administration scientifique des entreprises, formule dans son Administration industrielle et générale (1916) les principes de la théorie industrielle du management : prévoir, organiser, commander, coordonner, contrôler.

A ce titre il est fréquemment présenté sous les traits d’un des précurseurs du management moderne et nos gogos du management n’hésitent pas à le citer.

Ce qu’ils disent moins c’est que Fayol, fasciné par l’ordre militaire, critique essentiellement, quand il s’intéresse à l’Etat, le syndicalisme des fonctionnaires.

« Les notes qu’il prend en 1923, lors de son intervention à la manufactures des tabacs [il est nommé en 1923 membre de la commission du ministère des Finances chargée d’étudier l’organisation du monopole du tabac), témoignent de son atterrement devant l’absence de responsabilités et d’autorité des directeurs « livrés aux bêtes » (aux syndicats qui « règnent en maîtres ») et contraints de renoncer à l’un des droits les plus sacrés des patrons : celui de recruter, d’éliminer ou de promouvoir le personnel. Le rejet du syndicalisme des fonctionnaires, dont l’existence même met en cause l’unité de commandement et ouvre une brèche dans la structure hiérarchique de la bureaucratie d’Etat, est un ressort important de la critique faite par Fayol et ses proches du fonctionnement de l’Etat. »

(Odile Henry, Les guérisseurs de l’économie. Sociogenèse du métier de consultant (1900-1944), CNRS Éditions, 2012, p. 233)

  • Loi travail XXL, ordonnances Macron

    manif à Nantes, place du Commerce

    16 novembre 2017,  10h

    + picnic et occupation de l'espace public

     
  • Rifseep cadres A: Rassemblement devant le Comité technique

    mardi  14 novembre 2017 

    à 14h devant la champ de Mars

     

 Derniers articles en ligne

Copyright © 2017 Site de la CGT Nantes métropole - Tous droits réservés
Joomla! est un Logiciel Libre diffusé sous licence GNU General Public