Partout dans le monde, le prochain 1er mai sera l'occasion d'exiger la mise en oeuvre de véritables politiques de progrès social.

 

A Nantes: 10h30 place du Commerce

 

Les orientations du nouveau gouver-
nement ne répondent en effet en rien
aux aspirations des salariés et ne
règleront rien.


Le vote-sanction lors des dernières élections
municipales n’a visiblement pas été entendu.
Le gouvernement a choisi d’enfoncer un
peu plus le clou des mesures d’austérité, en
imposant l’austérité salariale dans le secteur
public comme dans le privé. 

 

 


Jamais les salariés ne se sont vus
imposer autant de sacrifices pour le
seul bénéice du patronat.
 
« Zéro charges » pour les salaires payés
au Smic, c’est condamner des millions de
salariés aux bas salaires.


500 euros par an pour un salarié payé
au Smic : ce sera, pour lui, dès 2015, le
« choix » entre des frais de couverture
sociale supplémentaire ou des droits en
moins.


19 milliards d’économies sur le budget de
l’État = baisse des capacités publiques
d’intervention sociale et économique,
réduction des services publics et de
leurs missions, moins d’inirmières, de
professeurs, de policiers…


10 milliards d’économies sur l’Assurance-
maladie : baisse des remboursements des
médicaments, des soins, et de la  prise en
charge des assurés.


En revanche, 30 milliards d’euros de
cadeaux supplémentaires au patronat :
chaque année, chaque habitant français
donne déjà plus de 3 000 € en aides
diverses aux entreprises soit disant pour
préserver l’emploi, sans aucune garantie
que cet argent serve à l’emploi et encore
moins à l’investissement. 


Cette situation n’est pourtant pas une  
fatalité : d’autres choix visant le
progrès social sont possibles.
Pour cela, il faut s’unir  
pour agir, se rassembLer
pour gagner :

l’augmentation des pensions et des
salaires ;
 
la mise à plat et l’évaluation de toutes les
aides publiques accordées aux entreprises ;
une vie meilleure, faite de justice sociale ;
 
le respect des droits fondamentaux des
êtres humains partout dans le monde, à
commencer par le droit à un travail décent,
reconnu et valorisé ;
 
un débat national sur la répartition des
richesses créées par notre travail.

 

 

 

Pièce(s) jointe(s):
Télécharger ce fichier (TRACT_1er_mai_2014.pdf)tract cgt44 du 1er mai 2014982 Ko29-04-2014
  • Loi travail XXL, ordonnances Macron

    manif à Nantes, place du Commerce

    16 novembre 2017,  10h

    + picnic et occupation de l'espace public

     
  • Rifseep cadres A: Rassemblement devant le Comité technique

    mardi  14 novembre 2017 

    à 14h devant la champ de Mars

     

 Derniers articles en ligne

Copyright © 2017 Site de la CGT Nantes métropole - Tous droits réservés
Joomla! est un Logiciel Libre diffusé sous licence GNU General Public