L'écotaxe, votée en 2009 et devant être mise en application le 1er janvier 2014 a soulevé une levée de boucliers mais de qui et pourquoi?

 

Les plus virulents à manifester sont les patrons de l'agroalimentaire. Après avoir dirigé toute l'agriculture bretonne dans une impasse et au passage engrangé pas mal de profits, ils refusent d'assumer leurs gachis, et emmenent leurs salariés avec eux.

 

Armox-lux a fait fabriqué en urgence les bonnets rouges et les a livré gratuitement à la FDSEA. Entre patrons, on se serre les coudes. On les connait moins généreux pour les salariés, eux qui ont délocalisé leur production en Tunisie :-(

En résumé:

 

 

  • l'écotaxe permettrait de faire payer ceux qui polluent, pour financer le fret. Actuellement le coût du transport routier est supporté pour le tiers par la collectivité.
  • la suppression de l'écotaxe ne réglera pas le problème de l'emploi: Gad, Doux, Marine Harvest  ferment bien avant l'application de l'écotaxe.
  • les patrons qui manifestent sont parmi ceux qui paient le moins bien les salariés

 

  • l'écotaxe a mal démarré en confiant sa gestion à la société Ecomouv via un PPP (Partenariat Public Privé) et donc en privatisant la collecte de taxes revenant à l'Etat et aux collectivités.

 Vous pouvez lire ci-dessous le communiqué de:

la CGT Bretagne

 La CGT des transports  qui applaudit la loi mais dénonçe son application via un PPP au consortium Ecomouv (où on trouve Vivendi) entre autre

 

La carte montre les routes concernées par l'écotaxe (source: ministère de l'environnement)

 

 

  • Loi travail XXL, ordonnances Macron

    manif à Nantes, place du Commerce

    16 novembre 2017,  10h

    + picnic et occupation de l'espace public

     
  • Rifseep cadres A: Rassemblement devant le Comité technique

    mardi  14 novembre 2017 

    à 14h devant la champ de Mars

     

 Derniers articles en ligne

Copyright © 2018 Site de la CGT Nantes métropole - Tous droits réservés
Joomla! est un Logiciel Libre diffusé sous licence GNU General Public