Accord sur la "sécurisation de l'emploi" du 11 janvier 2013, dit accord de Wagram

Acte 1 : détail de l'article 1

 

Oui, il s'agit  d'un grave recul sur le droit du travail. Seuls 3 syndicats ont signé (CFDT, CFE-CGC, CFTC), la CGT et FO n'ont pas signé, Solidaires n'était pas à la table des négociations.

Pourquoi?

 

 

Nous allons décrypter ce texte à travers plusieurs articles (vous trouverez le texte intégral du protocole en bas de page)

Aujourd'hui:

 

"Article 1 "Généralisation de complémentaire des frais de santé"

 

Il s'agit de rendre obligatoire pour le salarié l'adhésion à une complémentaire santé, adhésion financée en partie par l'employeur. L'attention est louable et c'est le genre d'article qui devrait poser le moins de problème. Qu'en est-il en réalité?

Les négociations devront d'abord se faire par branche professionnelle. Si elles échouent, par entreprise, et s'il n'y a toujours pas d'accord, il y aura une obligation minimale. Examinons cela de plus près:

 

 

 

"les partenaires sociaux de la branche laisseront aux entreprises la liberté de retenir le ou les
organismes assureurs de leur choix".

 

Aie, ça commence mal. On flaire un peu l'arnaque si d"emblée, ce sont les gros patrons qui décident du choix de la société d'assurance. Vous imaginez bien que ceux qui négocient les accords de branche, pour l'industrie par exemple, ne sont pas les artisans du coin. Car le problème est bien là: il s'agit de souscrire une assurance à une société privée, pas à la sécu. Comment imaginer qu'il n'y aura pas conflit d'intérêts?

 

De plus, les sommes versées pour cette complémentaire seront exonérées de charges sociales. C'est-à-dire que l'argent, versé initialement à la Sécu, un bien commun, le sera maintenant à des assurances privées!

 

Rien n'obligera un employeur à vous garantir votre salaire précédent. On peut donc imaginer, sans beaucoup se forcer malheureusement, que cette participaion viendra en déduction de la rémunération du salarié. Ou au mieux, le salaire sera maintenu aux salariés en place mais les nouveaux recrutés eux, le seront avec un salaire diminué de cette complémentaire santé. Et faut dire "merci patron"!!!

 

Nous l'écrivions déjà ici au sujet des complémentaires à Nantes métropole. En prenant en charge la moitié des cotisations des complémentaires santé, on apporte aux assurances privés des clients sur un plateau. Des clients qui n'auraient jamais eu les moyens de payer cette assurance.

 

Prendre en charge une partie des cotisations, c'est ce qui se fait pour la sécu. Mais au moins là, on met l'argent dans une seule caisse commune, publique et qui ressert à tout le monde, quelque soit vos moyens.

Avec cet accord, on va financer des intérêts privés. Or le contexte français et mondial nous le montre tous les jours: les dirigeants de ces grosses sociétés (assurances, laboratoires pharmaceutiques, société pétrolières qui ont les plus gros chiffres d'affaires mondiaux) sont là pour faire de l'argent, pas pour s'apitoyer sur la santé de leurs salariés.

 

  • LE 22 MAI

    Pour des services publics

    Au service de toutes et tous...

     
  • RASSEMBLEMENT

    JEUDI 19 AVRIL 2018

    GREVE NATIONALE ET INTERPROFESSIONNELLE

    NANTES A 14H30

    PLACE DU COMMERCE

     

 Derniers articles en ligne

Copyright © 2018 Site de la CGT Nantes métropole - Tous droits réservés
Joomla! est un Logiciel Libre diffusé sous licence GNU General Public