Suite à la présence de grévistes devant la cité des Congrès pour le  du conseil communautaire (le 14 décembre 2012), la direction s'est engagée à envoyer un courrier avec une date de RV.

 

Une lettre a effectivement été reçue ... une lettre de chantage!

"Avant de fixer une rencontre, comme convenu aujourd'hui, les deux exécutifs souhaitent que nous convenions d'un accord sur ces principes."

Quels principes ?

"- la suspension de mouvements tels que le blocage du fonctionnement du service public, l'entrave à la circulation des transports publics, l'atteinte aux équipements publics ;

- un accord préalable sur une méthode et l'objet de la concertation."

Bravo !

 

Messieurs la hiérarchie, voici une petit astuce pour que le service public ne soit plus perturbé : il vous suffit d'ouvrir les négociations, le mouvement s'arrêtera de lui même, puisqu'en attente !

 

Dites franchement, croyez-vous vraiment que nous vous faisons assez confiance pour accepter votre chantage ? !

 

Ce vendredi, la direction a encore une fois outrepassé ses droits puiqu'elle a fait fermer les portes du conseil communautaire, empêchant les grévistes d'assister au conseil, conseil public faut-il le rappeler.

 

Que pensent les élus de ce conflit? Ils sont tous bien muets.

 

Pièce(s) jointe(s):
Télécharger ce fichier (Courrier_préavis_grève_SEVE pdf.pdf)Courrier DRH251 Ko17-12-2012
  • LE 22 MAI

    Pour des services publics

    Au service de toutes et tous...

     
  • RASSEMBLEMENT

    JEUDI 19 AVRIL 2018

    GREVE NATIONALE ET INTERPROFESSIONNELLE

    NANTES A 14H30

    PLACE DU COMMERCE

     

 Derniers articles en ligne

Copyright © 2018 Site de la CGT Nantes métropole - Tous droits réservés
Joomla! est un Logiciel Libre diffusé sous licence GNU General Public