Troisième mouvement de grève jeudi 29 novembre 2012, le mouvement s'est nettement intensifié.

 

 

Certaines n'ont manqué aucun débrayage, d'autres tournent avec des collègues. Pas tant pour assurer le travail que parce que 2 heures de grève c'est un manque à gagner certain sur la paye en fin de mois.

 

A 13h la direction a osé faire fermer les portes du Champ de Mars alors qu'il n'y avait absolument aucun gréviste devant les portes, le rendez-vous n'étant qu'à 14h! 

Ce ne sont pas les grévistes qui bloquent les portes mais bien la direction qui donne l'ordre aux vigiles de fermer les portes de l'intérieur. Ils ont envoyé un huissier mardi 27, celui-ci n'est même pas venu de près vérifier ces faits. Cela ne l'a pas empếché d'écrire son rapport dans des termes étonnamment proches de ceux de  la direction.

 

Une délégation de 10 personnes, syndiquées et non syndiquées, a été finalement reçue par l'élu en charge du personnel M. Bolzer, le DGS, le DGORH et la DRH.

 

Leur déni de voir qu'il y a des grévistes est assez extraordinaire. Ils ne veulent voir que les représentants syndiquaux et les opposer au personnel. C'est d'ailleurs leur seule stratégie, jouer la division: syndiqués contre non syndiqués, techniques contre administratifs, hommes contre femmes. C'est pitoyable.

 

Leur deux "arguments":

Les syndicats ont découvert qu'en signant le protocole d'accord sur les remboursements mutuelles, ils avaient aussi "signé" pour ne plus revendiquer!! Le message devait être écrit entre les lignes et très subliminal. La prochaine fois, il faudra nous l'écrire noir sur blanc, on comprendra mieux. Mais on ne signera peut-être pas :-)) Ce n'est évidemment pas la signature de ce protocole qui va nous empêcher de soutenir le personnel dans ses revendications.

 

C'est de notre faute s'il y a des écarts entre les filières puisqu'on a soutenu des revendications catégorielles. Et on ne serait donc pas légitime pour revendiquer le rattrapage entre filières. Faut-il rappeler que sur le fond, nous revendiquons des salaires convenables? (voir ici)

Les RI (régimes indemnitaires) ont acquis plusieurs fonctions: rattraper des salaires beaucoup trop bas, rémunérer des sujétions particulières (travail du dimanche par exemple) et reconnaître des fonctions. Ce dernier point est très ambigu. Dans les faits, les agents ne se sentant plus reconnus par leur hiérarchie au quotidien (peu d'encadrement technique, peu d'aide au quotidien, peu de connaissance des difficultés rencontrées...), cherchent aussi une reconnaissance via le RI de fonctions.

 

En l'occurence, la direction est mal venue de donner des leçons à des personnels qui gagnent le Smic alors qu'elle refuse la transparence sur le régime indemnitaire des directeurs.

 

Nous n'avons donc toujours aucune proposition concrète de la direction.

Les deux seules choses que nous avons reçues : un constat d'huissier et une mise en demeure !!

 

Les administratifs ne reculeront pas. De l'argent il y en a.

Pour qui et pour quoi ? toute la question est là.

 

 

  • Salarié-e-s du public, du privé, retraité-e-s, indépendants et jeunes

    Jeudi 21 septembre,

    TOUS ENSEMBLE, en GREVE et dans la RUE !

    A Nantes : 14h30 - Commerce

     
  • LOI TRAVAIL 2 et AUSTERITE

    public et privé, tous concernés pour nos droits et nos salaires

    Le 12 septembre 2017

    TOU.TE.S EN GREVE !

     

 Derniers articles en ligne

Copyright © 2017 Site de la CGT Nantes métropole - Tous droits réservés
Joomla! est un Logiciel Libre diffusé sous licence GNU General Public