C'est ce que va couter l'envoi en recommandé des chèques vacances au domicile des agents.

Depuis de nombreuses années, les moyens insuffisants du budget COS impose des coupes franches dans les prestations allouées aux ouvrants droits. Or le conseil d’administration du COS a voté majoritairement une nouvelle amputation de 55000€ du budget pour financer l’envoi en recommandé des chèques vacances. La CGT qui s’y est fermement opposée en votant CONTRE.

 

 

 

 C'est 55 000euros de moins pour les ouvrant-droits

S’il nous semblait normal de répondre favorablement aux revendications des salariés du COS, concernant les problèmes de surcharge de travail et de délais d’attentes générées par la distribution des chèques vacances, diminuer de 55 000€ le budget dédié aux prestations pour les ouvrants droits nous semble ne pas être la décision la plus adaptée.

Les conditions de travail des agents du COS doivent être prises en charge par les collectivités.

Pour la CGT, d’autres choix étaient possible

La surdité de nos employeurs en réponse  à nos demandes d’augmentation du budget COS nous obligeait à effectivement utiliser une partie du budget pour régler les problèmes.

Bien que cette responsabilité lui revienne, n’aurait-il pas été socialement plus acceptable d’adopter la proposition de la CGT d’embaucher pour le même coût deux salariés supplémentaires. Ainsi la surcharge de travail et les difficultés d’attente au COS seraient en partie réglées.

ci-dessous le fichier pdf

Pièce(s) jointe(s):
Télécharger ce fichier (Cos-16-10-2012.pdf)55 000 euros en moins au Comité des Oeuvres Sociales162 Ko18-10-2012
  • Loi travail XXL, ordonnances Macron

    manif à Nantes, place du Commerce

    16 novembre 2017,  10h

    + picnic et occupation de l'espace public

     
  • Rifseep cadres A: Rassemblement devant le Comité technique

    mardi  14 novembre 2017 

    à 14h devant la champ de Mars

     

 Derniers articles en ligne

Copyright © 2017 Site de la CGT Nantes métropole - Tous droits réservés
Joomla! est un Logiciel Libre diffusé sous licence GNU General Public