Rendez-vous en terre inconnue?

C'est bien l'impression que j'avais en arrivant à l'école Audencia, pour la conférence "La dimention émotionnelle du management" à destination des cadres.


Tout un programme!

Qu'allais-je faire dans ce temple des futurs cadres commerciaux formatés à l'idéologie dominante? Voilà dans quel état d'esprit j'arrivais dans ce lieu. Comme dans Rendez-vous en Terre inconnue, je fais l'effort d'enlever mon bandeau sur les yeux en arrivant.

Au final pour découvrir quoi?
Un conférencier, sans conteste, compétent, maîtrisant son sujet et plein d'humour. Il aurait pu faire une carrière dans le monde du spectacle.  Comme probablement beaucoup d'autres je pense, j'ai passé un bon moment. J'ai ri et appris 2-3 petites choses.

Mais et alors?

Est-ce bien utile de mobiliser 120 cadres pendant 2 heures pour cela? N'a-t-on pas autre chose à faire et surtout est-on payé pour passer du bon temps sans aucune utilité professionnelle? Car il est à peu près certain que ces 2 heures de conférence ne vont pas beaucoup aider les cadres dans leur quotidien. Autant nous offrir une place de spectacle un samedi soir, la direction aurait économisé 240heures de travail perdu, sans compter les temps de transport.  Soit quand même 31 jours de travail.
Il y a bien d'autres personne dans les services qui auraient apprécié d'avoir du temps de formation nettement plus opérationnel, type formation logiciel bureautique par  exemple.

Or si on était aussi nombreux à une telle conférence, c'est bien qu'il y a un sacré mal-être  général. Et il est probable que les personnes les plus en difficulté, notamment à cause de surcharge de travail généralisée, n'avaient pas réussi à se dégager du temps pour venir. Et ce mal-être n'est  pas dû uniquement à notre mauvaise gestion de nos émotions.

Si la Direction prend la peine d'organiser une telle conférence, il  y a nécessairement une raison. Elle va  récidiver la dernière semaine de mai d'une manière encore plus importante.

Alors dans quel but? Vu l'ébullition dans tous les services, l'objectif n'est-il pas de soulever la soupape de sécurité d'une marmite sous pression, histoire de calmer un peu les cadres.

Mais est-ce bien raisonnable de vouloir faire baisser la pression de la marmite en soulevant la soupape d'une main pendant que l'autre augmente le feu?

Pour finir, en restant dans le même registre,  une définition entendue l'autre jour:
"Un étudiant d'Audencia, c'est un jeune de 18 ans en costume/cravate qui vous regarde de haut même s'il mesure 1.02m"

Sourire

  • Salarié-e-s du public, du privé, retraité-e-s, indépendants et jeunes

    Jeudi 21 septembre,

    TOUS ENSEMBLE, en GREVE et dans la RUE !

    A Nantes : 14h30 - Commerce

     
  • LOI TRAVAIL 2 et AUSTERITE

    public et privé, tous concernés pour nos droits et nos salaires

    Le 12 septembre 2017

    TOU.TE.S EN GREVE !

     

 Derniers articles en ligne

Copyright © 2017 Site de la CGT Nantes métropole - Tous droits réservés
Joomla! est un Logiciel Libre diffusé sous licence GNU General Public